Appelez nous: +226 25 36 32 33

Visions 

Dans un monde imprégné d’informatique où tout objet devient connecté, les enjeux économiques, politiques et géopolitiques s’inscrivent dans le cyberespace. Que ce soit la guerre économique, politique ou militaire, la cyber-sécurité est devenue progressivement un enjeu majeur voir primordial pour la défense des intérêts nationaux. Cela met en avant un paradoxe tout particulier. Alors que le cyberespace a contribué à la création d’un monde sans frontières où tout circule librement (personnes, capitaux, marchandises…), par l’accès illimité et instantané à l’information, l’absence de frontière dans le domaine informatique a également permis la naissance d’activités plus obscures, telles que le piratage et les cyber-attaques, rendant les états vulnérables.

L’Agence Nationale de Sécurité des systèmes d’information qui est la structure au plan national dont le but est la protection du cyberespace, entend bien réussir l’une de ses missions qui est la culture de la cyber sécurité.

Conscient du préjudice pouvant être apporté par de telles attaques sur les secteurs sensibles dans lesquels les TIC sont utilisées, le gouvernement Burkinabè, dans sa démarche de transformation de la prestation de services aux citoyens et aux usagers de l’administration publique, notamment dans la mise en œuvre de l’administration électronique, a placé la sécurité de l’information au cœur de ses priorités à travers le PNDES.

Les axes suivants ont été identifiés :

  • Axe de notoriété et de visibilité ;
  • Axe management de la communication ;
  • Axe Vulgarisation de la culture de cyber sécurité et renforcement de la culture de cyber sécurité ;
  • Axe promotion des produits et services de l’ANSSI.